Le jeu de l’amour et du hasard

2012 - Avignon, bandes-annonces bord cadre, classiques, Courants d'Art Prod, humour, Les Larrons, théâtre, tout public

Diffusez la vidéo de ce spectacle

Télécharger la bande-annonce grand public en qualité « full HD»

Une vidéo plus longue, à destination des professionnels, est disponible en bas de page.

 

Monsieur Orgon a convenu de marier sa fille Silvia à Dorante fils d’un de ses meilleurs amis. Celui-ci est attendu au château, afin de rencontrer la belle. Silvia, fille libre d’esprit n’est pas contre ce mariage, mais demande à son père de tester son futur, en prenant le rôle et les habits de sa soubrette, Lisette…
Monsieur Orgon accepte la supercherie et s’en amuse avec son fils Mario, d’autant plus, qu’une lettre de son ami l’avertit que Dorante veut lui aussi tester Silvia, et a décidé de prendre les habits de son valet Arlequin… Le piège est tendu et de jeux de dupes en aveux, l’amour et le hasard vont triompher !

 

Reprise d’un très grand succès du Théâtre Mouffetard pour trente-six représentations exceptionnelles !

 

Une production de la compagnie des Larrons.

Diffusion: Sabines Desternes

Contact : diffusion@courantsdartprod.fr


mise en scène Xavier Lemaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

avec

Isabelle Andréani (Lisette)
Gaëlle Billaut-Danno (Silvia)
Bernard Carpentier (Monsieur Orgon)
Franck Jouglas (Mario)
Lionel Pascal (Dorante)
Christian Dubouis (Arlequin)
Michaël Gaudeul ou Xavier Lemaire (Le laquais)

 

 

 

 

 

 

 

décor : Caroline Mexme
costumes : Brigitte Elbar
lumière : François Eric Valentin
musique : W.A Mozart
assistant : Michaël Gaudeul



Télécharger la revue de presse.

Extraits de Presse :
« S’il y a une mise en scène qui marque, c’est bien celle-ci. »
Hélène Chevrier – Théâtre Magazine


« Xavier Lemaire nous offre un bon spectacle : respectueux de l’oeuvre, cohérent, toujours intelligent.
Le spectateur y trouve un vif plaisir. Et puis la distribution est excellente. »
Jean-Luc Jeener – Figaroscope


« Xavier a choisi une mise en scène enjouée, qui fonctionne bien. En insistant sur la comédie
et la mascarade, il fait efficacement passer le texte de Marivaux et lui redonne sa jeunesse
auprès de tous les publics. Ici ce sont les valets qui dominent la pièce.
Avec eux c’est la fête du théâtre et du rire. […] Leurs répliques font
mouche à tout coup. [..]On est hilare. Leur jeu impeccable nous réjouit. »
Lise de Rocquigny – PARISCOPE – janvier 2008

 

 


caption_bc_transparent

MODULE PRO à destination des professionnels d’une durée de 5 minutes :

 

 




Faire un commentaire

*

Accès Abonnés


 

 

bordcadreakiprod