Du bruit sur la langue

2016 Avignon, contemporains, Nouveau Ring, nouveautés, théâtre

Diffusez la vidéo de ce spectacle

« Il faut que je parle j'vous dis ! Vous n'imaginez pas le bruit qui crie sur ma langue. Et je ne suis pas seul, ici, un jour ou l'autre, ça va exploser!
_ Alors rien ne t'arrêtera, garçon. On ne tait pas la parole qui nous fait tenir debout. »

--

Dates

  • 07/07/2016 au 10/07/2016 / 84000 Avignon / Nouveau Ring / Site / Tél : 0658213436
  • 12/07/2016 au 17/07/2016 / 84000 Avignon / Nouveau Ring / Site / Tél : 0658213436
  • 19/07/2016 au 24/07/2016 / 84000 Avignon / Nouveau Ring / Site / Tél : 0658213436
  • 26/07/2016 au 30/07/2016 / 84000 Avignon / Nouveau Ring / Site / Tél : 0658213436

+ d'infos

Solal a sept ans lorsqu’il refuse pour la première fois de se taire. 1980, autour de l’enfant des usines vrombissent, les bouches des adultes sont des antres aux parois usées. L’enfant parcourt son territoire à pied, deux petites villes voisines se regardent grandir, l’une plus au nord de la rivière, l’autre plus au sud. Le jeune garçon a onze ans lorsqu’il rencontre le théâtre auprès, Solal découvre la parole dans un espace public. Cet espace, ce sont les hangars d’une ancienne charpenterie, rachetés par la municipalité de la ville au nord, la ville de son école. Dans la ville de l’immeuble où il vit, au sud, des slogans de campagne ultranationalistes gagnent du terrain sur les murs, dans les comportements des habitants. Dans la ville voisine, la municipalité décide de reprendre la gestion de l’activité artistique et culturelle de l’ancienne charpenterie. Une équipe se forme pour porter le projet de réhabilitation du lieu.

En 1995, un projet régional accueille l’installation d’une compagnie itinérante de théâtre au milieu du quartier où vit Solal. La vie du jeune homme s’ancre irrémédiablement dans le monde du spectacle et de l’itinérance. En 2003, l’enfant d’ouvrier participe à la lutte politique des intermittents. Dans sa région d’origine, l’ancienne charpenterie devenue salle de spectacle est reconnue d’intérêt communautaire.

 Dans ce texte conçu autour de la prise de parole, l’enfant découvre le théâtre comme un lieu de parole public, et de légitimité au sein de la société. En parallèle, l’ancienne fabrique se découvre lieu d’expression artistique et culturelle.

La Compagnie

La compagnie de l’Œil Brun a été créée en octobre 2011 par Karim Hammiche, directeur artistique de la compagnie, metteur en scène-comédien et Leïla Anis, artiste associée, comédienne-auteure. Tous deux impliqués dans des écritures du réel, ils conçoivent l’Oeil Brun comme un outil de création de spectacles, textes et films-documentaires, portant un regard aigu sur le vécu et l’imaginaire, l’ordinaire et l’extra-ordinaire, la grande Histoire et les histoires singulières du monde. L’écriture et la mise en scène se rejoignent dans la recherche d’une dramaturgie plurielle, à la confluence des arts dramatique, vidéo, musique et littéraire.

Après un 1er chantier de création mené dans quatre lieux, à Val de Reuil (Haute-Normandie), Vernouillet (Eure-et-Loir), Grenoble et Marseille, le premier spectacle Filiations, ou les enfants du silence voit le jour à l’Atelier à spectacle à Vernouillet et au Théâtre de Dreux en novembre 2013, puis au festival d’Avignon OFF 2014 au Théâtre Girasole. La Ville de Dreux invite la Compagnie de l’Œil Brun en 2013-2014 pour une création artistique partagée : le spectacle De quatorze à dix-huit _ qui a reçu le label de la Mission du Centenaire de la Première Guerre Mondiale, interprété par de jeunes habitants de la région drouaise. En septembre 2013, le Centre Social St Gabriel de Marseille, en partenariat avec Le Merlan-scène nationale, invite la Compagnie pour une lecture théâtrale du recueil poétique IRIS, écrit par un groupe d’habitants marseillais en collaboration avec le sociologue Jacques Broda. En 2014-2015, la compagnie poursuit le travail de création partagée avec des habitants de Marseille et de Dreux.

La créationDu Bruit sur la langue, a eu lieu à l’Atelier à spectacle, scène conventionnée de Dreux Agglomération, en mars 2015.

Depuis juin 2014, la compagnie est conventionnée par la Ville de Dreux.

…L’émotion est palpable et ce théâtre documentaire fait ici oeuvre de mémoire. Pas d’angélisme, l’imaginaire cède souvent la place aux nécessaires compromissions avec l’ordinaire. On apprécie cette approche réaliste et sensible des petits destins qui osent prendre les chemins de travers de l’art. La parole forte, finement portée, atteint sa cible.

 

Stéphanie Ruffier.

Liste artistique

  • Auteur Leila Anis
    • Adaptation Karim Hammiche
      • Mise en scène Karim Hammiche
        • Compositeur de la musique Benjamin Gibert
          • Création des lumières El Mekki Arrhioui
            • Collaboration artistique Leila Anis, Pierre-Yves Desmonceaux, Karim Hammiche

Interprète(s)

Interprètes

  • Anis Leila Chams, Lise, La comédienne
  • Pierre-Yves Desmonceaux Le Père, Marcel, Lucas, Le metteur en scène
  • Karim Hammiche Solal

Production

L'atelier à spectacle


Production

Ville de Dreux


Production

Ville de Vernouillet


Production

Région Centre


Production

Drac centre


Production

Conseil Départemental


Module Pro :




Comments are closed.

Accès Abonnés


 

MOBILETAG

Du bruit sur la langue
bordcadreakiprod