Darling

2013, 2014 - Avignon, bandes-annonces bord cadre, chansons, contemporains, Michaël Kitaievitch, théâtre

Diffusez la vidéo de ce spectacle

Il existe une vidéo plus longue, à l’usage des professionnels, elle est accessible en bas de page.

Je suis allé voir Darling et n’en suis pas revenu… C’était à Yssingeaux pour la création du spectacle. J’espérais que ce ne serait pas trop mal mais alors là… La grande salle comble est passée au noir. Le rond de lumière d’une poursuite s’est mis à éclairer une comédienne immobile qui a commencé à parler d’une voix très basse. Elle a ainsi imposé un silence, choppé la salle par les couilles. Assez vite, elle a fredonnée une chansonnette vaguement naïve. Un mec, à la guitare électrique, a plaqué des accords aux sonorités stridentes et alors là, c’est parti ! Voilà la vie de Darling qui défile devant nos yeux ahuris. L’impression d’être accroché entre les roues en fer d’un chariot de fête foraine. Attention, le grand huit ! L’enfance de Darling, son premier orgasme, la mort des frères, le mariage de Darling, sa vie de couple, ses enfants, quel bordel ! Le public riait, retenait des sanglots dans la gorge. Quel duo sur scène, quelle adaptation, et quelle mise en scène ! Une heure quarante plus tard, ce fut la fin du spectacle suivi d’un affolant silence. Puis toute la salle s’est levée dans un vacarme d’applaudissements et moi qui gueulait comme les autres : « Bravo ! Bravo ! »

Jean Teulé.

Dates

  • 05/07/2014 au 27/07/2014 / 84000 AVIGNON / ESPACE SAINT MARTIAL / Site / Tél : 0486345224

+ d'infos

La vie est parfois faite de bosses et de creux, pour Darling, elle n’est faite que de coups. La plume de Jean Teulé s’est attaché à décrire le parcours douloureux de sa cousine Catherine. Née dans la chiasse de sa mère, elle aura à vivre un parcours de merde. Fatalité d’un milieu social, hasards malencontreux de la vie, ou chroniques quotidiennes d’une vie martyre ? La vie de Catherine n’échappe à aucune douleur : des parents durs, rustres et maltraitants, des frères disparus trop tôt, un jeune mari violent, une progéniture bousculée… Réduire cette histoire à la laideur de la nature humaine serait simpliste, ce serait mal apprécier Darling et son insoupçonnable capacité à se remettre debout sur cette course de sauts d’obstacles que lui a réservée la vie. Passionnée de camions qui croisent la ferme parentale, Darling s’évade dans les conversations nocturnes des cibistes routiers. L’adolescente comme la femme endossera le pire, toujours en quête d’un rêve exalté, vivre l’amour avec un routier. Ce parcours chaotique ne serait que la démonstration de la vilenie de certaines natures humaines, mais c’est une ode à la pugnacité, à la détermination du vivant quand il sait qu’il vaut mieux que cela. Darling c’est l’enfant maltraité, la femme battue, la « mauvaise » mère, c’est tout cela et paradoxalement c’est le rebond, l’adaptation, la renaissance. « Ne pas baisser les bras » Darling l’incarne magnifiquement car le bonheur n’est peut-être jamais très loin.

L’histoire blessée de Darling impose une interprétation intime, simple sans fioriture. La dérision, l’humour et le loufoque jalonnent aussi ce parcours. L’adaptation scénique s’appuiera sur un duo : une comédienne-chanteuse sera Darling par intermittence, accompagné d’un comédien-guitariste-chanteur. À Jean Teulé qui allait écrire son histoire, Darling a demandé : « Puisque c’est un roman, est-ce que tu pourrais me faire belle ? ». Laurent Le Bras, metteur en scène.

 

Liste artistique

  • Auteur Jean Teulé, Editions Julliard
    • Adaptation Chantal Péninon, Claudine Van Beneden et Laurent Le Bras
      • Mise en scène Laurent Le Bras
        • Scénographie Sophie Toussaint et Laurent Le Bras
          • Compositeur de la musique Grégoire Béranger
            • Création des lumières Mathieu Bassahon
              • Création sonore Magali Burdin
                • Création vidéo Stephen Vernay et Clément Marie Mathieu

Interprète(s)

Interprètes

  • Claudine Van Beneden Darling
  • Simon Chomel Tous les rôles masculins...

Liste Technique

Direction de Production Claudine Van Beneden / Administration de production Béatrice Barthélémy / Régie son Magali Burdin / Régie lumières Mathieu Bassahon

Chargé(e) de diff

Cie Nosferatu

Jerôme Sonigo

06 87 28 36 78
Courriel  -  Site internet

Presse

  • Les yeux brillants et pétillants, le sourire béat, à l’issue de la représentation, Jean Teulé est touché et ému par la qualité de jeu des deux comédiens. « Je n’arrive pas à croire que des acheteurs qui viennent à Avignon ne prennent pas ce spectacle » renchérit l’écrivain.
    Céline Demars, L’Eveil.
  • Que dites-vous de cette adaptation de « Darling » au théâtre ? " Formidable, enthousiasmant, épatant. Bravo aux deux comédiens, qui ont été incroyables, et à Laurent Le Bras pour sa mise en scène intelligente et minutieuse. Adapter et jouer comme ça un bouquin comme « Darling », c’est fort ! Je crois que je viens de voir la plus belle adaptation d’un de mes romans. J’en suis encore tout remué. "
    Propos recueillis par Gérard Gauthiez, Le Progrès.
  • Encore sous le choc quand les feux de la rampe se sont éteints, le public a mis quelques secondes à réagir, avant de se lever comme un seul homme pour une standing ovation interminable. Enthousiasmé, Jean Teulé a bondi hors de son fauteuil pour descendre près de la scène et, sublime récompense pour la troupe, applaudir avec fougue, de ses battoirs de géant, la performance de Claudine et Simon.
    Gérard Gauthiez, Le Progrès.
  • « Très forte mise en scène ! Ca se joue façon rock fusion. On en sort pas indemne ! »
    Rue du Théâtre Off 2013
  • « Claudine Van Beneden : une interprète bouleversante et désarmante,. »
    La Provence Off 2013
  • « Un spectacle viscéral et qui ne peut laisser indifférent, véritable coup de coeur du Festival Off 2013 ».
    Froggy’s delight Off 2013

module pro :




Comments are closed.

Accès Abonnés


 

MOBILETAG

Darling
bordcadreakiprod