5 articles dans la catégorie > Au Bout Là-Bas

À PROPOS DU THÉÂTRE AU BOUT LÀ-BAS

Notre théâtre est un Lieu de rencontre et de convivialité entre artistes, professionnels et publics de tous âges et horizons divers.

Sa programmation privilégie le répertoire contemporain d’un théâtre d’art accessible à tous, tel que le promouvait Jean Vilar.

Bienvenue aux formes de proximité à l’adresse généreuse, où la simplicité se moque de l’artifice. Nous apprécions les créations d’après les textes d’auteurs vivants ou non, méconnus ou reconnus, sensiblement revisités. Retrouvez chez nous les compagnies qui vont au bout de leur singularité artistique et défendent avec engagement œuvres littéraires, fables modernes, créations originales, de murmures en proférations…

Ancien relais de poste du XVIIIème, situé au fond d’une impasse du centre historique d’Avignon, dans le quartier des Lices. Voisin du théâtre des Halles et de la Chapelle du Verbe Incarné.

À 7 mn à pied de la gare centre, 5 mn du Palais des Papes et 2 mn de la rue des Teinturiers, il est d’accès facile et proche des sites les plus fréquentés. Au cœur du festival, ce lieu unique, préservé de la circulation et du vacarme, invite à prolonger, à l’ombre de sa terrasse, le voyage artistique Au Bout Là-bas !

 

Lieu permanent – Salle climatisée

23 rue Noël Biret – 84000 Avignon
Réservation : 06 99 24 82 06

Mail : theatreauboutlabas@gmail.com

 

 

Cliquer sur « la suite » pour découvrir la programmation 2016

 

Lire la suite et/ou VOIR LA VIDÉO...

Il faut que tu attendes mon retour

Il faut que tu attendes mon retour » a été écrit et créé à partir de l’histoire, cruelle et tragique, du soldat Louis Bersot, du 60ème régiment d’infanterie, fusillé pour l’exemple, passé par les armes pour « refus d’obéissance », alors qu’il refusait de porter un pantalon que lui tendait le sergent-fourrier et qui était encore taché du sang de son précédent propriétaire, mort au champs d’honneur. L’histoire de ceux que l’on appelle aujourd’hui les fusillés pour l’exemple est encore trop méconnue, bien qu’elle fonde un large pan de l’Histoire de la Première Guerre Mondiale. Elle permet aussi de comprendre l’horreur et l’absurdité d’une telle guerre.

Lire la suite et/ou VOIR LA VIDÉO...

Comment ? (Nous avons les réponses)

Tant de questions existentielles à aborder, et si peu de temps… Une chercheuse et son assistante vont essayer de faire la lumière sur tous ces « comment » qui nous pourrissent l’existence…

D’après un texte d’Umberto Eco : une autre facette de l’auteur du Nom de la Rose, une plume pleine de finesse et mordante à souhait. Une vraie critique de notre société qui, petit à petit, rongera même nos éminentes sociologues…

Lire la suite et/ou VOIR LA VIDÉO...

Une vie sans toi

Chloé et Jonathan se sont aimés. Mais le temps les a éloignés. C’est au moment de leur rupture que nous les retrouvons, l’une piquée au vif, tentant de se reconstruire ; l’autre prenant du recul, se voilant la face, seuls face à eux-mêmes, à leur passé, à leurs erreurs et à leurs regrets. Désormais chacun vivra sa vie sans l’autre.

Partant de l’expression « laver son linge sale en famille », c’est dans un univers de tissus, de vêtements et avec en vedette une machine à laver que se dérouleront les tableaux.

Musique des mots, travail des silences et des rythmes du texte, pour les imbriquer dans le corps des acteurs et dans les habits entourant les personnages.

Lire la suite et/ou VOIR LA VIDÉO...

l’échange

L’Amérique. Littoral de l’Est.
Quatre personnages qui, selon Claudel lui-même, « ne sont que les quatre aspects d’une seule âme qui joue avec elle-même ». Une jeune femme douce-amère, un fougueux indien en quête de liberté, une actrice fantasque, un intrépide businessman.
Deux couples qui se rencontrent, se déchirent et s’échangent.

Lire la suite et/ou VOIR LA VIDÉO...

Accès Abonnés


Lettre d'information

inscrivez-vous et recevez régulièrement
des infos sur les nouveaux spectacles abonnés

"à l'affiche sur Caspevi"

Nom 

Email 

MOBILETAG

l’échange
bordcadreakiprod